L’été arrive à grand pas, il est donc temps de réfléchir comment nous allons nous protéger du soleil ?! Certains se demanderons peut-être pourquoi se prendre la tête sur le choix de sa crème solaire, d’autres, habitués à la cosmétique maison diront qu’ils la font eux-mêmes… et moi je vous répondrai que choisir sa crème solaire n’est pas un acte anodin et que non, on ne fait pas sa crème soi-même !
Préparez-vous un petit cocktail avec les pieds au bord de l’eau, il y a un peu de lecture 😉

Plage mirissa sri lanka

Le soleil et ses différents types de rayonnements

Le soleil émet plusieurs types de rayonnements : le rayonnement visible (la lumière, les couleurs), le rayonnement infrarouge qui est responsable de la chaleur et les ultraviolets (UVA, UVB, UVC) qui sont ceux dont je vais vous parler dans cet article.

La lumière du soleil est importante pour notre organisme car elle renforce notre système immunitaire, elle lutte contre certaines affections et a une action anti-dépresseur. Nous le savons tous, le soleil nous met de bonne humeur 😀 il est indispensable à notre santé!

Les UV permettent d’enclencher le mécanisme de synthèse de la vitamine D, essentielle pour notre organisme, mais ce sont aussi ces rayonnements qui sont les plus dangereux pour la peau. Les UVB sont responsables des coups de soleil et des brûlures et les UVA du vieillissement prématurés de la peau. Ces derniers (UVA) ne créent pas de brûlures mais, à long terme, ils peuvent causer des cancers. Quant aux UVC ils sont absorbés par la couche d’ozone.

Il est donc important de sortir et de vivre avec le soleil tout en étant responsable et en se protégeant !

Comment une crème solaire protège t-elle la peau ?

L’indice de protection solaire

UVB

Une crème solaire comporte un indice SPF. Cet indice est le facteur de protection solaire qui permet de savoir la quantité d’UVB transmise à la peau. Pour une crème avec un indice de 30, on aura une quantité d’1/30 soit 3,33% transmise à la peau, pour un indice de 50, 1/50 soit 2%… Cet indice SPF est validé en laboratoire, les tests sont les mêmes que la crème solaire soit bio, naturelle ou non puisque quelle que soit la crème, elle doit être conforme au règlement cosmétique et est soumise à des normes.

Au niveau de l’efficacité des indices de protection solaire, sachez qu’il y a une grosse différence de protection entre un indice de 15 et de 30 (93% contre 97% des UVB sont stoppés) alors qu’entre les indices 30 et 50 la différence de protection est minime (97% contre 98% des UVB stoppés).
Une crème ne peut pas être « écran total », ce terme est interdit depuis 2006 dans les pays de l’union européenne car il est impossible de filtrer 100% des rayons UV et un indice supérieur à 50 c’est purement du marketing 😉

UVA

sigle UVA

Selon la réglementation, depuis 2006, la protection garantie contre les UVA doit être avec un rapport de 1/3 avec les UVB. Cependant, cet indice de protection n’est pas clairement inscrit sur les crèmes solaires. Pour être assuré d’avoir une crème solaire protégeant contre les UVA il faut regarder si le flacon comporte le petit sigle UVA entouré d’un cercle.

Pour une protection solaire adaptée, il est nécessaire de choisir une crème solaire en cohérence avec votre phototype de peau. Pour les peaux blanches, sensibles et les enfants, privilégiez une protection solaire avec un indice SPF élevé, à partir de 30.

Filtres chimiques ou minéraux ?

Il existe deux types de filtres différents agissant contre les UV : Les filtres chimiques (ou synthétiques) et les filtres physiques (ou minéraux)

Les filtres chimiques sont ceux utilisés par les crèmes solaires conventionnelles. Ils pénètrent la peau et sont actifs 30min environ après l’application en neutralisent les UVA et UVB par absorption.

Les filtres minéraux sont une protection mécanique : ils forment une barrière en reflétant les rayons UV et c’est d’ailleurs pourquoi on a généralement un effet blanchâtre plus prononcé avec une crème solaire bio / naturelle qu’une crème conventionnelle. Ils sont actifs dès l’application de la crème.

Les filtres chimiques ne sont pas autorisés en cosmétique bio et/ou naturelle car ils sont responsables de nombreux problèmes : allergies, perturbateurs endocriniens, destruction de l’écosystème aquatique…. tandis que vous pourrez retrouver les filtres minéraux dans tous types de protections solaires bio comme non bio.

Bien choisir sa crème solaire

Une crème solaire bonne pour la santé

Le premier critère évident pour moi est que la crème solaire que vous choisissez doit être bonne pour votre santé ! C’est à dire qu’elle soit efficace et vous évite de prendre des coups de soleil mais également que la composition de la crème soit exempt de tous ingrédients nocifs ou problématiques… ça parait évident dit comme ça mais je vous le dit, ce n’est PAS l’avis de tous les industriels de la cosmétique !!

Une étude parue il y a quelques jours de l’association de consommateur UFC que choisir a passé au crible une vingtaine de crèmes solaires et met en garde contre les crèmes solaires bio qui selon eux ne seraient pas assez protectrices contre les UVA.
Elle met en avant d’autres crèmes solaires conventionnelles efficaces contre les UVB et UVA SAUF que le protocole de test effectué en laboratoire pour cette étude serait inadapté selon Cosmébio pour les filtres UV minéraux (ceux utilisés en cosmétique bio) et, de plus, UFC que choisir ne tient pas DU TOUT compte de l’impact des ingrédients ni sur la santé ni sur l’environnement ! C’est totalement affligeant !!

Votre unique but en achetant une crème solaire est-il de vous protéger des UV ?? Voulez-vous vous tartiner avec des ingrédients néfastes pour votre santé ou celle de vos enfants? Des composés allergisants, perturbateurs endocriniens… Ou souhaitez-vous faire attention à votre santé en globalité ? et en même temps éviter de participer à la destruction de l’environnement ?
Je trouve ça inconcevable qu’aujourd’hui on puisse encore faire ce genre d’enquêtes et ne pas prendre en compte le produit dans sa globalité ! Pour moi c’est vouloir omettre volontairement l’impact des ingrédients sur notre santé et notre environnement, un manque total de transparence ! Je pose une question simple : à qui profite ce genre d’études ? Voila, vous sentez monter mon agacement ?!

snorkeling tortue sri lanka
Photo prise lors d’une baignade au Sri Lanka

Une crème solaire bonne pour la préservation de l’environnement

Les crèmes solaires finissent toujours dans nos mers et océans, même sans baignade, celles-ci s’y retrouveront après votre douche, ou sur le sable et seront emportés dans l’eau… Selon National Geographic c’est près de 14000 Tonnes de crème solaire qui finissent dans nos mers et océans ! C’est un vrai FLEAU pour la faune et la flore aquatique.

Les filtres synthétiques ou « chimiques » des crème solaires conventionnelles sont des composés persistants et sont nocifs pour les coraux, des perturbateurs endocriniens pour la faune aquatique. En utilisant ces crèmes nous participons activement à la destruction de l’écosystème aquatique. Il suffit de 10 microlitres de crème solaire dans 1L d’eau de mer pour avoir un impact dévastateur sur les coraux. C’est donc essentiel d’arrêter d’utiliser ce genre de produit!

Ingrédients néfastes

Si on regarde la liste INCI des ingrédients de beaucoup de crèmes solaire en cosmétique conventionnelle, et notamment celles citées comme étant de bonnes crèmes solaires par UFC que choisir, on s’aperçoit qu’elles contiennent pas mal d’ingrédients problématiques pour la santé et l’environnement. On retrouve principalement des perturbateurs endocriniens (je vous rappelle qu’un perturbateur endocrinien peut causer des anomalies physiologiques et notamment reproductrice et agit à très faibles doses), des composés allergisants, des composés nocifs pour l’environnement

Cet article étant déjà assez long, j’ai décrypté les ingrédients de quelques crèmes solaires dans un second article Alerte sur les crèmes solaire : Décryptage des ingrédients

Voici un petit tableau des filtres solaires chimiques à éviter : (PE = Perturbateur endocrinien)

  • Benzophénone-1 (PE)
  • Benzophénone-2 (PE)
  • Benzophénone-3 (PE, nocif pour l’environnement et instable à la lumière)
  • Benzophénone-4 (nocif pour l’environnement)
  • 4-Methylbenzylidene Camphor (PE et nocif pour l’environnement )
  • 3-Benzylidène Camphre (PE)
  • Octyl-Méthoxycinnamate (instable à la lumière)
  • Ethylhexyl Methoxycinnamate (PE et nocif pour l’environnement)
  • Octocrylène (Allergène, PE, nocif pour l’environnement)
  • Homosalate (PE et nocif pour l’environnement )

Vous pouvez vérifier la composition de vos produits sur le site La vérité sur les cosmétiques en entrant les ingrédients de la liste INCI. Ce site est fiable et excellent en terme de transparence sur la nocivité des ingrédients cosmétiques.

colorado français rustrel
Photo : Balade au Colorado provençal de Rustrel

Et la crème solaire maison ?

Vous ne trouverez pas sur mon blog de recette de crème solaire à faire soi-même et je vous déconseille très fortement de la fabriquer vous-même ! Pourquoi me direz-vous ? Il vous sera impossible de vérifier l’indice réel de protection de votre crème et vous risquez fortement de vous brûler.

Certes, certaines huiles végétales et autres ingrédients ont des qualités pour protéger la peau et un indice SPF leur est même attribué mais celui-ci peut varier en fonction de la qualité de l’huile et il n’est pas suffisant pour une bonne protection…
Alors s’il vous plait, ne jouez pas avec votre santé et plutôt achetez une vraie crème solaire efficace 😉

Pour finir : Le bon réflexe

La meilleure protection contre les UV est de se couvrir ! Il suffit de porter des vêtements de couleurs claires, amples, idéalement anti-UV, un chapeau et de rester à l’ombre. Évitez les t-shirt blancs mouillés qui laisseront passer absolument tous les UV …
Ne vous exposez pas aux heures les plus chaudes (11h-16h) et si vous devez vous exposer, n’oubliez pas la crème solaire ! Choisissez une protection en adéquation avec votre phototype de peau, je vous rappelle que pour les peaux blanches, sensibles ou les enfants c’est SPF 30 au minimum !

Le soleil n’est pas dangereux mais c’est bien l’ABUS de soleil qui l’est! Et ne vous inquiétez pas pour votre synthèse de vitamine D qui se fera sans problème même à l’ombre 😉 Et si votre but est d’avoir un teint halé à la fin de vos vacances, votre meilleur ami sera l’auto-bronzant! Validé et approuvé par une fille à la peau plus blanche que blanche ahah 😀
Vous pouvez retrouver ma recette de crème autobronzante facile ici

J’ai décrypté les ingrédients de quelques crèmes solaires afin de vous aider dans vos choix. Pour voir l’article c’est ici : Décryptage des ingrédients de crèmes solaires

Je vous souhaite de bonnes vacances et prenez soin de vous 🙂

Rejoignez moi sur Facebook, Instagram ou Pinterest

Les photos de cet article ne sont pas des photos libres de droits. Merci de me demander l’autorisation si vous souhaitez les utiliser.

bien choisir sa crème solaire

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest ou le partager, Merci 😉

Sources

National Géographic
https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs00244-015-0227-7
Cosmeticobs
Sauvonsnotrepeau
Cosmebio

Cet article a 12 commentaires

  1. Article trop cools qui répond a toutes ces questions que je me pose depuis des lustres ! Etant dans une transition vers le minimalisme et le naturel dans la salle de bain, c’est un des pas que je n’ai pas franchi car peur de la non efficacité d’une créme maison, car beaucoup de on-dit que je n’arrivait pas à vérifier ! Avec toi on a tous compris et on a les clés en main pour faire les bons choix, les siens. Merci 😉

    1. Oui voila mon but est d’informer les gens pour que l’on puisse agir et choisir en toute connaissance de cause ! Je suis contente si mon article a pu t’aider 🙂 Merci pour ton commentaire

  2. Coucou, merci pour cet article très instructif ! Et pour la liste des ingrédients néfastes, celle-là, je vais la garder sous le coude… Je cherche justement des « solutions » alternatives aux crèmes solaires « classiques  » !

    1. Merci pour ton commentaire ! Oui et encore la je n’ai mis QUE les filtres solaires à éviter, il y a d’autres ingrédients qui ne sont pas jolis jolis dans les crèmes solaires conventionnelles… Je détaille tout ça un peu plus dans mon prochain article qui sort en fin de semaine avec quelques suggestions de crèmes solaires « clean » 😉

  3. Hello, merci pour cet article. Nous avons opté pour la crème Weleda. Pas un coup de soleil après une journée à la mer…donc validé de ce côté là.

    1. oui Weleda est une très bonne marque de cosmétiques bio, je n’ai pas encore regardé la compo en détail mais je pense qu’il n’y a aucun soucis 🙂 merci pour ton retour d’expérience !

  4. Très intéressant cet article merci beaucoup ! Justement hier on parlait de ce sujet à la plage et on se posait ces questions sur les crèmes solaires, leurs actions sur la peau mais également pour l’environnement lorsque l’on va ensuite se baigner 🙂

    1. ah oui, mon article tombe à point alors 😉 ahah merci pour ton commentaire !

  5. hello !
    Un super article, détaillé sur l’action des crèmes solaires, et sur l’intérêt à tous niveaux d’acheter des crèmes aux ingrédients naturels et bio. J’attends la suite avec impatience….

    1. Merci pour ton commentaire ! Le second article est en cours et arrivera en fin de semaine 😉 tu utilises quoi comme crème solaire ?

  6. Merci pour cet article. Moi jai une peau noire et malheureusement je dois utiliser de l’indice 50 car j’ai des taches brunes qui apparaissent si je ne me protège pas au max. Et le prire cest que j’habite sous les tropiques et que Mme protegee je ne dois pas m’exposer. J’attends ton second article qui nous decriptera les crème comme promis !

    1. ah oui ça ne doit pas être simple d’éviter le soleil sous les tropiques! Mon second article arrive en fin de semaine 😉 Tu utilises quoi comme crème solaire ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu