La semaine dernière je vous ai expliqué le fonctionnement des crèmes solaires et pourquoi il est important de bien choisir sa crème solaire en vous recommandant d’utiliser une crème bio plutôt qu’une crème solaire conventionnelle.
Vous pouvez retrouver l’intégralité de cet article ici : Une protection solaire bio ? Ce qu’il faut savoir avant d’acheter sa crème solaire [Partie 1]

Aujourd’hui je reviens avec mes connaissances, quelques recherches et l’aide du site La vérité sur les cosmétiques, pour vous décrypter les compositions de quelques crèmes solaires !

Crèmes solaires « conventionnelles »

CIEN – Sun spray solaire enfant 50+

C’est la crème solaire classée n°1 par UFC que choisir pour nos enfants.


J’ai décrypté les ingrédients de la liste INCI avec l’aide du site La vérité sur les cosmétiques, je vous met ci-dessous les ingrédients les plus problématiques que j’ai trouvé :

  • Octocrylene : Filtre UV chimique – Allergène et Photoallergène – Perturbateur endocrinien suspecté – Peut pénétrer dans des couches profondes de la peau – Polluant pour les eaux
  • Butyl Methoxydibenzoylmethane (Avobenzone) : Filtre UV chimique – L’eau chlorée et les UV peuvent provoquer la dégradation de l’avobenzone en d’autres composés organiques pouvant avoir des effets néfastes sur la santé (accélération du processus de vieillissement de la peau et augmentation des risques de maladies telles que cancer)… – Perturbateur endocrinien – Allergène
  • Ethylhexyl Salicylate (Octisalate) : Filtre UV chimique – Se dégrade au soleil – Allergène
  • Diethylhexyl Butamido Triazone : Filtre UV chimique – Polluant pour les milieux aquatiques
  • VP/Hexadecene Copolymer : Matière plastique – polluant
  • Acrylates Copolymer et Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer : Allergènes et irritants – Haute toxicité pour le milieu aquatique
  • Disodium EDTA : Composé persistant dans l’environnement – Extrêmement polluant dans les milieux aquatiques (capte les métaux lourds)

NIVEA – spray solaire protect & hydrate FPS 50+

C’est une des crèmes solaires que l’on trouve le plus facilement dans nos supermarchés. Nivea dit s’engager pour la protection de l’environnement et des milieux aquatiques avec leur logo « conforme à la loi de Hawaii ».

Déja, qu’est-ce que la loi de Hawaii ? Hawaii a interdit la vente et la distribution en libre-service de crèmes solaires contenant de l’oxybenzone (benzophenone-3) et l’octinoxate (ethylhexyl methoxycinnamate) qui ont des impacts négatifs sur les coraux.
NIVEA n’utilise donc pas ces deux filtres chimiques dans leurs crèmes solaires. ( Attention SPOIL -_- : Par contre ça ne les dérange pas d’en utiliser d’autres, problématiques pour l’environnement et des composés mauvais pour la santé…) Greenwashing quand tu nous tiens…

Voici les ingrédients les plus problématiques que j’ai relevé de la composition de cette crème solaire :

  • Homosalate : Filtre UV chimique – Perturbateur endocrinien – Pénètre la peau – Polluant
  • Butyl Methoxydibenzoylmethane (Avobenzone) : Filtre UV chimique – Se dégrade – Perturbateur endocrinien – Allergène
  • BIS-Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine : Filtre UV chimique – Perturbateur endocrinien
  • Ethylhexyl Salicylate (Octisalate) : Filtre UV chimique – Se dégrade au soleil – Allergène
  • Dibutyl Adipate : Toxique pour les organismes aquatiques – Perturbateur endocrinien suspecté
  • Ethylhexyl Triazone : Filtre UV chimique – Nocif pour les milieux aquatiques
  • VP/Hexadecene Copolymer : matière plastique – polluant
  • Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer : Allergènes et irritants – Haute toxicité pour le milieu aquatique
  • Hydrogenated Polyisobutene : Huile minérale (issu de la pétrochimie) – Polluant
  • Trisodium EDTA : Extrêmement polluant dans les milieux aquatiques – Persistant
  • Phenoxyethanol : Conservateur irritant – très allergène
  • Alpha-Isomethyl Ionone : composé parfumant synthétique – Irritant – allergène -Toxique pour les organismes aquatiques

Avène – FLUIDE SPF 50+

Et pour la dernière je vous propose de découvrir la composition d’une crème solaire de la marque Avène. Cette marque se vante de respecter l’environnement avec son logo « skin protect », nous allons voir ce qu’il en est vraiment…

Et voici les ingrédients les plus problématiques que j’ai relevé :

  • Methylene BIS-Benzotriazolyl Tetramethylbutylphenol : Filtre UV chimique – Irritant – toxique pour le milieu aquatique – Perturbateur endocrinien
  • Diethylhexyl Butamido Triazone : Filtre UV chimique – Polluant pour les milieux aquatiques
  • BIS-Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine : Filtre UV chimique – Perturbateur endocrinien
  • Aluminum starch octenylsuccinate : Perturbateur endocrinien – Polluant
  • Butyl Methoxydibenzoylmethane (Avobenzone) : Filtre UV chimique – Se dégrade – Perturbateur endocrinien – Allergène
  • VP/Eicosene Copolymer : Ce sont des matières plastiques semblables aux silicones – Polluant
  • Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer : Allergènes et irritants – Haute toxicité pour le milieu aquatique
  • Disodium EDTA : Composé persistant dans l’environnement – Extrêmement polluant dans les milieux aquatiques
  • Peg-100 Stearate : Matière plastique – Polluant
  • Propylene Glycol : Irritant

Voila voila, je crois que je n’ai pas besoin de développer plus…
Pour info, les crèmes solaires de cette même marque formulées pour les peaux « intolérantes » ne sont pas vraiment mieux niveau composition ! Même s’il n’y a pas de filtres solaires chimique, on retrouve du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules, le disodium EDTA grand polluant, des matières plastiques, silicones…

Pour conclure sur ces produits solaires, on est bien sur en plein dans le greenwashing !
Bon à la limite CIEN ne nous a pas fait des promesses pour la santé ou l’environnement… mais elle était quand même classée n°1 par UFC que choisir, sérieusement ??! Vous avez vraiment envie de mettre ses produits sur votre peau ou celle de vos enfants ?

Je peux vous dire que ces recherches me mettent bien en colère ! On nous prend pour des idiots en nous mentant « Moi je protège l’environnement, Je suis safe car je n’utilise pas tel ou tel ingrédient par contre ce que je vous dis pas c’est qu’il y a d’autres ingrédients dans ma formule qui sont tout autant MAUVAIS !!! »
Alors STOP il faut dénoncer ces pratiques ! Ces marques sont bien au courant que les ingrédients qu’ils emplois sont polluants, toxiques, perturbateurs endocriniens…

Crèmes solaires bio

Les crèmes solaires bio, labellisées cosmebio, natrue ou ayant la mention slow cosmétiques ont des restrictions sur l’utilisation de nombreux composés problématiques.
On ne retrouvera pas de filtres chimiques en bio, les seuls filtres UV autorisés sont les filtres minéraux tel que le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc. Ces deux composés ne sont pas totalement parfait je vous l’accorde, ils peuvent être problématiques s’ils se trouvent sous forme de nanoparticules. En cosmétique bio, les nanoparticules ne sont pas autorisées. C’est d’ailleurs à cause de cela que les crèmes solaires bio laisse un film blanchâtre sur la peau, c’est est un gage de qualité de votre crème 😉
Pour rappel, les nanoparticules sont des composés de très petites tailles, qui pourraient pénétrer dans notre organisme et être dangereux pour notre santé mais aussi pour l’environnement. Faites attention, si sur la liste INCI des ingrédients le terme [Nano] est présent, c’est qu’il contient des nanoparticules.

En cosmétique bio, on ne retrouve pas non plus tous les composés issus de la pétrochimie, les matières plastiques et perturbateurs endocriniens…
Les cosmétiques bio ne sont pas tous parfait, cela dépend également des valeurs de la marque… mais ils vous éviteront beaucoup d’ingrédients controversés et problématiques pour la santé et/ou l’environnement, ce sera toujours bien mieux que d’utiliser des crèmes solaires conventionnelles !

Pour terminer et vous aider dans vos choix, je vous propose 3 marques de crèmes solaires bio qui pour moi respecte notre santé et l’environnement : Acorelle, Alphanova SUN et les laboratoires Biarritz.

Vous pouvez retrouver ces crèmes en ligne :

N’hésitez pas à aller lire ou relire mon article : Une protection solaire bio ? Ce qu’il faut savoir avant d’acheter sa crème solaire [Partie 1]
Et si vous voulez bien bronzer : Le soleil et vous : comment bien bronzer en 3 étapes ainsi que ma recette d’auto-bronzant facile

Rejoignez moi sur Facebook, Instagram ou Pinterest

Si cet article vous a plu, pensez à l’épingler sur Pinterest 🙂


Et n’hésitez pas à commenter si vous avez des précisions à apporter (ou pas :-p ) 🙂 A bientôt !

Sources

https://tropicsport.com/blogs/posts/what-s-wrong-with-sunscreens-containing-avobenzone
http://www.acs.chtf.stuba.sk/papers/acs_0149.pdf

Cet article a 12 commentaires

  1. Il est vrai qu’il faut faire attention aux crème solaires qu’on sélectionne ! Aussi bien pour nous que pour la planète 🙂 Pour ma part, j’ai opté pour Biosolis cette année mais j’avais testé Laboratoire Biarritz l’année dernière qui était top !

    1. Oui tout à fait ! Je n’ai pas testé Biosolis, tu la trouves comment niveau efficacité ? Est-ce qu’elle s’étale facilement ou laisse des traces blanches ?
      Merci pour ton commentaire 🙂

  2. Merci pour ton article éclairant.
    Ah bah ! C’est tout le principe du marketing capitaliste ! On enlève un ingrédient car sinon, le produit ne se vend plus mais à la place, on met d’autres choses parfois même pire.

    1. C’est ça ! c’est désolant…
      Merci pour ton commentaire 🙂

  3. C’est un article qui tombe à pic. J’ai une peau très pâle (origines d’Allemagne du Nord), je ne bronze pas mais attrape une tonne de coups de soleil malgré des protections 50 renouvelées régulièrement. Je fais des allergies régulières au soleil et des allergies tout court, c’est donc un casse tête de trouver la bonne crème.. Je vais tenter de tester les alternatives bio que tu proposes, j’en avais essayé une mais elle s’était avérée moins efficace, alors à voir pour ces trois là. Les autres font peur en effet, mettre sur une peau sensible propice aux coups de soleil des ingrédients dangereux c’est franchement pas l’idéal…. j’utilise en ce moment celle d’yves Rocher qui me correspond bien, mais j’avoue ne pas avoir regardé en détail les ingrédients, à vérifier donc..

    1. Aïe aïe pas facile en effet lorsque le soleil ne nous aime pas trop 😉 J’ai également une peau très blanche mais ces dernières années je m’en sort plutôt bien, je prend très peu de coup de soleil. Je fais très attention de renouveler ma protection lorsque je m’expose longtemps au soleil et j’ai trouvé les crèmes que j’ai cité tout autant efficaces que des crèmes conventionnelles.
      Quelle était la crème que tu avais utilisée et trouvée moins efficace ?

      Pour Yves rocher, je suis allée vite fait voir la compo des crèmes et ce n’est vraiment pas terrible… Pas mieux que celles que j’ai citées en cosmétique conventionnelle, des filtres UV chimiques… des silicones et autres ingrédients cracra… De toute façon je ne recommande pas du tout Yves rocher qui fait assez bien du greenwashing…

      Merci pour ton retour d’expérience et à bientôt 🙂

  4. hello !!! Et oui, c’est quand on lit ce genre d’analyse que l’on sait pourquoi on achète bio,😍!!!!😍😍 😍cela vaut pour les crèmes solaires, mais aussi pour tout le reste (cosmétiques, produits ménagers….)….un super article !👍

  5. J’ai changé de crème solaire cette année justement, une bio, qui protège la faune et la flore et qui est cruelty free
    J’avoue que maintenant je fais des bons quand je vois des blogueuses / influences mettre en avant des produits pourris pour notre santé, pour l’environnement et qui cautionne la souffrance animale. Aie aie aie

    1. Oui tout à fait ! Moi aussi ça me fait bondir… Tu utilises quoi du coup comme crème solaire ?

  6. Hello, je n’ai pas encore sauté le pas des crèmes solaire clean. J’ai peur l’effet blanc sur la peau qui n’est pas très joli quand on est à la plage.

    1. Coucou, oui c’est vrai les crèmes solaires bio laisse généralement un film blanc qui est du à la taille des particules de dioxyde de titane ou oxyde de zinc mais c’est un gage de qualité car au moins tu es sur qu’elles ne sont pas sous forme de nanoparticules et ne pénètrent donc pas la peau 😉
      En gros si on a pas du tout ce léger film blanc, c’est soit que ces filtres sont sous forme de nanoparticules, soit que c’est une crème solaire à base de filtres chimiques…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu