Il faut savoir que réaliser ses cosmétiques soi-même n’est pas un simple loisirs. Il y a des règles à respecter notamment en matière d’hygiène afin de ne pas contaminer vos préparations avec des micro-organismes, des bactéries, champignons… La durée de vie de votre produit en dépend !

Voici un article pour vous expliquer ce que sont les BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) et les règles à respecter pour réaliser au mieux et en toute sécurité vos cosmétiques Home-made.

Avant de commencer :

Il est impératif de nettoyer à l’eau savonneuse et désinfecter vos ustensiles, plan de travail et vos mains avant de commencer. Puis de nettoyer (à l’eau savonneuse) et stériliser vos contenants (même ceux que vous avez reçus neuf!).

Comment désinfecter ou stériliser :

  • Pour tous ce qui résiste à la chaleur (verre, pyrex…) : Faites bouillir dans une casserole d’eau pendant 10 min ==> Stérilisation
  • Pour ce qui ne résiste pas à la chaleur (plastique…) : Utiliser de l’alcool à 70° (qui est préférable à l’alcool à 90° car l’eau contenue dans l’alcool va permettre de mieux pénétrer les cellules des bactéries puisque leurs membranes sont perméables) ==> Désinfection

La stérilisation à la chaleur reste la meilleure méthode pour éradiquer les micro-organismes.

Protéger vos matières premières en les conservant dans un endroits à l’abri de la lumière et de l’humidité, dans des contenants hermétiques. Certains actifs ou matières premières fragiles doivent être conservés au réfrigérateur tel que les hydrolats, le gel d’aloé vera… Si vous doutez, reportez vous à la fiche technique de votre ingrédient.

Pendant la fabrication :

Je vous recommande de porter des gants.

Si vous faites des préparations où il faut chauffer des matières, pensez à utiliser des lunettes de protection et à vous protéger des projections et brûlures.

Ne changez pas votre recette à la dernière minute et respectez bien les dosages inscrits sur les fiches techniques pour chaque ingrédients !

Utilisez un conservateur dans vos préparations pour éviter le développement des bactéries et autres micro-organismes dans la phase aqueuse. Utilisez également un anti-oxydant pour éviter le rancissement de vos huiles végétales fragiles (Je vous prépare un article sur les conservateurs )

Après la fabrication :

N’oubliez pas de toujours faire un test d’application de votre préparation pour vérifier que vous n’avez aucune réaction allergique (cutanée, respiratoire) avec ce produit avant de l’utiliser.

Pensez à étiqueter vos préparations. Très utile pour savoir au minimum: ce que c’est (nom), ce qu’elle contient (ingrédients), sa date de fabrication / péremption (DLU).

Si votre préparation à changé d’aspect (couleur, odeur, moisissures…) ne l’utilisez plus et jetez la !

Les bonnes pratiques de fabrication bpf cosmetique maison

Si cet article vous as plu, partagez-le sur pinterest 🙂

Cet article a 2 commentaires

  1. Salut ! merci pour cet article très clair! Je suis en train d’évaluer mes chances de me lancer dans la fabrication et vente de cosmétiques naturels et j’ai une question : N’ayant pas accès au texte de loi entier concernant les BPF, peux-tu me dire s’il est possible qu’une fabrication des produits à la maison respecte ces normes en vue d’une certification ?
    Merci d’avance !

    1. Bonjour Kim
      Alors non, pour pouvoir fabriquer et vendre ses produits cosmétiques la réglementation est très stricte. Il faut avoir un laboratoire respectant les BPF et faire une déclaration d’établissement auprès de l’ansm. ça c’est juste pour le laboratoire physique. Après il y a d’autres choses à respecter pour les produits : les dossiers d’information produits à faire valider par un expert, déclaration à 3 centres anti-poison… et j’en oublie surement !
      Je te conseil de te rapprocher de professionnel pour tout bien t’expliquer 😉 et bonne continuation !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu