Je suis passée progressivement au naturel depuis 2014, j’ai donc testé différents shampoings et soins pour mes cheveux. J’ai retenu aujourd’hui 5 de mes poudres préférées pour prendre soin de mes cheveux et je vous les dévoile ici 🙂

La poudre de Shikakaï

Acacia_sinuata_shikakai

C’est pour moi mon number 1 : LA poudre que je préfère. 

Le shikakaï est une plante indienne ayurvédique et la poudre de ses fruits est riche en saponines végétales ce qui permet de laver naturellement les cheveux!
Je l’utilise aujourd’hui dans des shampoings minute : de la même manière que dans mon article test à la différence que j’ajoute désormais des actifs hydratants. En effet, bien qu’au début le shikakaï ne m’ait pas emmêlé les cheveux, c’est une poudre et à la longue, les poudres les assèchent, c’est inévitable.
Je fais donc une pâte avec la poudre de shikakaï + de l’eau + des actifs hydratants selon ce que j’ai / selon mon envie : glycérine, provitamine b5, gel d’aloé vera, miel… (attention à se renseigner sur les pourcentages maximum d’utilisation des actifs que vous voulez ajouter)

Je l’utilise également dans mes recettes de shampoings solides comme celle-ci : Recette shampoing solide aux poudres de shikakaï, ortie et guimauve (J’ai d’autres recettes à vous proposer, que j’espère mettre en ligne bientôt !)

Vraiment, je l’adore ! Mes cheveux sont bien propres, brillants avec un lavage tout doux, c’est vraiment l’ingrédient indispensable de mes shampoings.
Faites tout de même attention lorsque vous manipulez cette poudre car elle est très volatile.

La poudre de Guimauve

fleur-de-guimauve

La guimauve est une plante herbacée vivace qui pousse en Europe. Les racines de cette plante sont très riches en mucilages : les mucilages sont des substances de nature végétale sécrétées par certaines plantes, qui, en présence d’eau, gonflent et donnent une gelée visqueuse et épaisse. D’ailleurs pour l’anecdote, à l’origine ce mucilage servait à la fabrication des confiseries pâte de guimauve, d’où leur consistance élastique. Ce mucilage rend cette poudre adoucissante, gainante et démêlante pour les cheveux.

Cette poudre donne une consistance un peu élastique à la pâte quand on la mélange à l’eau car elle forme un gel au contact de celle-ci, qui est un peu surprenante à la première utilisation mais on s’y fait vite ^^ J’adore, elle me rend les cheveux plus doux et lisses, c’est un peu mon « second indispensable » dans mes shampoings car elle me sert de démêlant.
Comme pour le shikakaï, je l’utilise dans mes shampoings minute en association avec le shikakaï mais aussi dans mes shampoings solides à hauteur de 5 à 10%. 

La poudre d’ortie piquante

Ortie

L’ortie piquante est une plante herbacée et vivace que l’on trouve un peu partout en Europe. Ses feuilles sont pleines de poils urticants alors n’oubliez pas les gants si vous voulez en ramasser autour de chez vous ! La poudre d’ortie piquante provient des feuilles que l’on fait sécher à l’air libre et qu’on réduit ensuite en poudre, c’est donc très facile de faire sa poudre soi-même 🙂

J’utilise la poudre d’ortie pour mes cheveux qui regraissent vite à hauteur de 10% environ dans un shampoing solide. C’est un fortifiant capillaire et nutritif avec tous les sels minéraux, oligo-éléments (soufre, zinc, cuivre, fer, silice, calcium, potassium) et vitamines (A , C, B2, B5, B9) qu’elle contient. Elle régule le sébum, apaise les états pelliculaire et aide à combattre la chute des cheveux.

Le henné

henné naturel lawsone

Le henné est un arbuste qui pousse dans les régions tropicales, il contient de la lawsone, une molécule naturelle colorante qui va donner aux cheveux une teinte aux reflets cuivrés. Les deux poudres de henné que j’utilise, le henné d’Egypte et le henné du Rajasthan proviennent toutes les deux de la même plante, le henné naturel, mais ils contiennent des concentrations différentes de lawsone dues à leurs origines différentes. 

J’ai commencé à me teindre les cheveux au henné il y a 1 an et demi environ, j’en parlerai plus en détails dans un article consacré exclusivement à cela. Mais ce que je peux déjà vous dire, c’est que j’adore !!
Je n’avais jamais voulu me colorer les cheveux par peur de les abîmer et de changer trop brutalement de couleur…
Je suis brune avec des reflets roux au soleil. Je ne cherche donc pas à avoir une couleur totalement différente de ma couleur naturelle mais plutôt d’accentuer les reflets que j’ai déjà naturellement. Je me suis donc lancée et je suis très contente du résultat, j’aime beaucoup le rendu! De plus je vois que le henné gaine mes cheveux, ils sont brillants et gagnent en volume, j’adore 🙂

Vu à quel point le henné naturel gaine mes cheveux, j’ai voulu également utiliser le henné neutre de temps en temps comme soin, associé avec des agents hydratants, entre mes séances de henné colorant. Cela permet de les fortifier sans les colorer. Juste une petite parenthèse pour vous dire que le henné neutre n’est pas issu de la plante de henné naturel, c’est une autre plante qui a des propriétés semblables à celle du henné naturel mais qui ne colore pas les cheveux. 

Le sidr

plante sidr

Le sidr est un arbre fruitier d’Asie. La poudre de Sidr provient de ses feuilles que l’on fait sécher à l’air libre et est utilisée en médecine ayurvédique. Elle est riche en saponosides ce qui lui permet de laver les cheveux en douceur et également en mucilages, ce qui en fait un soin apaisant.

J’utilise le sidr de temps en temps en shampoing minute avec ou sans agents hydratants. Je mélange du sidr avec de l’eau dans un bol pour obtenir une pâte que j’applique sur les racines et un peu sur les longueurs, je laisse poser quelques minutes et je rince. Ce qui est bien c’est qu’avec les mucilages, le sidr s’applique bien, la pâte est légèrement élastique et elle adhère bien aux cheveux, par contre il faut bien rincer et ça prend un peu de temps… Mes cheveux sont propres, brillants et avec plus de volume, j’aime beaucoup !

5 poudres pour mes cheveux - shikakai ortie guimauve henne sidr

 

Et vous, quelles sont vos poudres préférées pour le soin de vos cheveux ?? Dites moi tout en commentaire 🙂 

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources : 
https://www.aroma-zone.com
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guimauve_(confiserie)

Cet article a 10 commentaires

  1. Moi j’avais fait un mélange de shikakai, sidr et noix de je sais plus quoi, quantités au pif car la recette que je suivais ne mentionnait aucun dosage, et de l’eau, mais j’ai testé à froid et ça ne lave rien du tout il faut que la prépartion (hyper liquide) soit chauffée juste avant le shampoing. Du coup ici au Cambodge quand je me douche à la dernière minute c’est pas très pratique et je suis avec mon Klorane et un shampoing d’Yves Rocher mais je reprendrai des poudres à mon retour en France, j’ai tout laissé là-bas.
    Des conseils ?

    Sinon j’ai commencé à me colorer au henné aussi, j’ai eu de beaux reflets rouges et là ils s’estompent car je ne l’ai pas fait depuis genre novembre je crois. Mais j’ai pas le matos ici donc idem ça attendra mon retour et vu comme l’eau ici me bousille les cheveux ça leur fera du bien 🙂

    1. Ah oui, tu peux faire des bains d’huile de temps en temps si tes cheveux sont abîmés ça leur fera du bien !
      Pour utiliser les poudres en shampoing minute je fais une pâte : Shikakaï + Sidr par exemple avec de l’eau (je ne fais pas attention à la température de l’eau) jusqu’à avoir une consistance de pâte qui me convient pour pouvoir l’appliquer sur les cheveux sans que ça dégouline. Je fais attention de bien appliquer partout sur les racines et je laisse poser 2-3min avant de bien rincer et ils sont propres.
      En préparation très liquide je n’ai jamais réussi à les rendre bien propres…
      J’espère avoir pu t’aider un peu, n’hésite pas à me faire ton retour si tu test différemment 😉

      1. Ah je n’avais pas vu ton commentaire !
        Des bains d’huiles ça fonctionne comment du coup ? 🙂

        Je pense que du coup la version liquide se doit d’être chauffée pour être efficace j’ai l’impression. J’avoue que moi ça ne fait pas du tout une pâte … !
        Il faudra que j’essaie sous forme de pâte, mais du coup j’avoue ne pas trop connaître les quantités à mettre en termes de Shikakaï et Sidr 🙁 Une idée ? 🙂

        1. Désolé cette fois c’est moi qui n’ai pas vu ton commentaire !
          Je te mets le lien vers mon article test sur le shikakaï, tu verras comment j’ai fais et la consistance de ma pâte : https://blog.alterrenative-cosmetiques.com/2015/07/05/test-shampoing-vegetal-shikakai/
          Pour les quantités c’est environ 25g de shikakaï + 50 ml d’eau pour 20cm de longueur de cheveux. Si tu veux mettre du Sidr avec, tu peux faire moitié-moitié de poudre.

          Pour les bains d’huile c’est très simple. Tu prends un peu d’huile (pas besoin de beaucoup! selon la longueur de tes cheveux, un peu dans le creux de la main suffit) que tu réparti bien sur toute ta longueur de cheveux et tu laisses poser plusieurs heures ou même une nuit entière (c’est ce je fais) et tu fais ton shampoing 🙂
          J’utilise principalement de l’huile de coco, jojoba, avocat… tu peux en utiliser d’autres, par contre évite le ricin car elle est très visqueuse et difficile à éliminer au shampoing.

  2. j adore celle de shikaikai et l ortie de mon jardin a du des recettes pour cheveux gras en solide merci

      1. merci de ta reponse

        1. cc dis moi a tu une recette pour cheveux secs merci

  3. Je viens de découvrir tout un monde ahah ! Je ne savais pas du tout qu’il y avait de la poudre pour cheveux et encore moins qu’il fallait la mélanger avec de l’eau ! Ton article est très intéressant et il m’a donné envie de tester et je pense que je vais commencer par la poudre de Shikakaï ! Merci pour cette révélation ahah !

    1. Super !! Je suis ravie de t’avoir fait découvrir ce monde 😀 N’hésite pas à me faire ton retour quand tu auras testé !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu