Les huiles végétales sont une des bases de la cosmétique naturelle. Dans cet article je vous aide pour comprendre ce que c’est, comment les choisir et les utiliser.

Qu’est-ce qu’une huile végétale ?

C’est une substance grasse issue de la pression à froid de certaines parties de végétaux ou bien issue de macérations (=macérats huileux). Les utilisations des huiles végétales sont très nombreuses : démaquillage, nourrir et hydrater la peau, massage, soins, support pour la dilution des huiles essentielles…
Appliquées sur la peau, les huiles végétales vont indirectement hydrater la peau en renforçant le film hydrolipidique et le ciment intercellulaire de la barrière cutanée. Elles nourrissent également la peau grâce à leur composition riche en acides gras souvent « essentiels » (oméga 3 et 6) et en vitamines liposolubles.

Comment bien choisir son huile ?

Tout d’abord lors de l’achat de votre huile il faut vérifier qu’elle soit vierge, c’est à dire qu’elle est bien issue d’une première pression à froid (surtout qu’elle ne soit pas raffinée!! ni désodorisée). Idéalement, acheter une huile certifiée Bio.
Chaque huile a des propriétés particulières et un pouvoir de pénétration plus ou moins élevé selon leur composition moléculaire (composition en acides gras et vitamines liposolubles).

Voici une liste (non exhaustive) des différentes huiles utilisées en fonction du type de peau :

  • Peaux grasses : jojoba, noisette, nigelle, noyaux d’abricot… Pour une émulsion les peaux grasses ont besoin d’un apport faible en huile : 10%-13%. Pour les peaux mixtes, vous pouvez augmenter à 15-18%.
  • Peaux sèches ou matures : Jojoba, rose musquée, bourrache, argan, amande douce, macadamia… Pour une émulsion les peaux sèches et matures ont besoin d’un apport en huile plus important : 25-30%.
  • Peaux sensibles ou atopiques : macadamia, argan, amande douce, bourrache… Pour une émulsion vous pouvez doser la phase huileuse entre 20-25%.

Pour ma part j’utilise l’huile végétale de noyaux d’abricot pour le démaquillage et l’huile de jojoba pour nourrir ma peau et pour des bains d’huile pour mes cheveux.

***

Comédogénicité des principales huiles végétales

Après avoir vu quelle huile est bonne pour quel type de peaux, il est également utile de savoir si une huile est comédogène ou non.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Ce sont des huiles qui peuvent faire apparaître quelques boutons car elles bouchent les pores. Donc pour une huile que vous allez appliquer sur le visage, c’est utile de savoir si votre huile est comédogène ou non.

Comment savoir si elle est comédogène ? Ci-dessous un petit tableau avec les principales huiles et leur indices de comédogénicité. 

Tableau indice comedogeneite huile vegetale

  • 0 : Pas du tout comédogène  (Jojoba, Argan, Avocat, Babassu, Baobab, Camelia, Cameline, Chanvre, Noisette, Son de Riz, Tournesol..)
  • Indice 1 et 2 : Peu comédogène  (Abricot, Amande douce, Argousier, Carthame, Chaulmogra, Macadamia, Nigelle, Onagre, pépin de Raisin, Ricin, Sésame, Soja
  • Indice 3 et 4: comédogène (Bourrache, Coton, Lin, Coco, Noyau de Pêche, Rose Musquée, Cacao)
  • Indice 5: Très comédogène (Germe de Blé)

***

Enfin, il est important de savoir qu’une huile peut s’oxyder et qu’elle a une durer de vie limitée.

Pouring olive oil in the salad over a spoon

Que signifie une huile rance

Une huile végétale rance, c’est une huile dont les acides gras se sont oxydés donc une huile qui a perdu ses qualités. Elle n’est plus bonne à utiliser et peut être toxique pour l’organisme.
Le rancissement de l’huile se repère vite à l’odeur, elle peut avoir un changement de couleur ou de texture également.

Toutes les huiles n’ont pas les mêmes capacités de conservation. Chaque huile a un potentiel oxydatif qui dépend directement de sa composition et concentration en acides gras. Plus l’acide gras possède des doubles liaisons et plus son potentiel oxydatif sera élevé.

Voici une liste (non exhaustive) des huiles végétales en fonction de leur sensibilté à l’oxydation :

  • Les huiles végétales les plus sensibles sont Cameline, Cassis, Carthame, Chanvre, Framboise, Rose musquée, Kukui.
  • Les huiles végétales sensibles sont Bourrache, Coton, Figuier de Barbarie, Germes de blé, Nigelle, Pépins de raisin, Fruits de la Passion, Tournesol, Concombre.
  • Les huiles végétales peu sensibles à l’oxydation sont abricot, amande douce, argan, avocat, buriti, coco, jojoba, macadamia, noisette, olive, ricin, sésame, souchet.

Comment conserver ses huiles végétales ?

Pour conserver le mieux possible votre huile végétale, il faut avoir des conditions de stockage optimales : elle se conserve à l’abri de la chaleur, de l’air et de la lumière. Dans ces conditions votre huile pourra être conservée 12 à 24 mois et 6 mois après ouverture. Les huiles très sensibles sont à conservés au réfrigérateur.
Pour prolonger la durée de vie de votre huile n’hésitez pas à ajouter dès sa réception de la vitamine E entre 0,1 et 0,2% (anti-oxydant)

huiles vegetales oxydation comedogenicite

 

J’arrive à la fin de cet article et j’espère qu’il vous sera utile ! Et vous, quelle huile utilisez-vous ?

 

Si cet article vous a plu, partagez-le sur pinterest 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources :
Indication des pourcentages d’HV à utiliser dans les émulsions – Caly Beauty
Indices de comédogénicité – Oléassence
Potentiel oxydatif des HV – AZ

Cet article a 8 commentaires

  1. Bonjour, merci pour toutes ces infos. Je viens d’acheter de l’huile de lin pour sa richesse en omégas 3 et car si je ne me trompe pas elle fait partie des superaliments. Je pensais pouvoir l’alterner avec l’huile d’olive dans mes plats cuisinés mais j’ai vu trop tard qu’elle ne se chauffait pas et que c’était une huile particulière. Du coup je me demande quoi en faire ?! Sais-tu si elle est bonne à manger en salade ? Ou plutôt l’utiliser en cosmétique ? Merci 🙂

    1. 🙂 Effectivement l’huile de lin est une très bonne huile riche en omega 3. C’est aussi une huile très fragile, elle ne se chauffe pas car elle est très sensible à l’oxydation. D’ailleurs elle est à conserver au frigo et à utiliser dans les 3 mois après ouverture et si une forte odeur de rance s’en dégage, elle est à jeter !
      Elle est beaucoup utilisée pour entretenir et protéger le bois. En alimentaire, elle peut être utilisée à petite dose pour assaisonner des plats, des salades.
      Et en cosmétique, on peut l’utiliser en association avec d’autres huiles. Elle a de bonnes propriétés pour les cheveux fins notamment qu’elle va gainer. Elle est également cicatrisante et va pénétrer rapidement dans la peau pour la nourrir et contribuer à son hydratation. Par contre attention car cette huile est comédogène, à éviter donc sur le visage.
      Voila, même si tu ne peux pas la chauffer, tu as des pistes pour pouvoir l’utiliser 😉

      1. Merci beaucoup Amélie pour toutes ces pistes, je ne vais pas oser en manger lol, j’ai déjà une santé fragile et peur de tout !! Mais du coup pourquoi pas l’utiliser autrement. Bonne continuation à toi !

  2. Je viens de découvrir ton site et j’aime beaucoup! Cet article est très intéressant, surtout en ce qui concerne le pouvoir comédogène des huiles, c’est très utile.

  3. Huile de jojoba, je ne jure que par elle pour ma peau grasse !

    Merci pour cet article très complet !!

  4. Super article , j’ai appris un tas de truc merci

  5. Merci pour cet article, j’ai appris plein de chose très sympa ! merci !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu